Documentation

Mémoire de la CSN : sur le projet de loi 42 (CNESST et Tribunal administratif du travail)

14 mai 2015

Le droit à la reconnaissance de la valeur du travail des femmes, le droit à un travail décent par l’imposition de normes minimales et le droit de travailler dans un environnement où les risques à la santé et à la sécurité sont, dans la mesure du possible, éliminés constituent des valeurs partagées par l’ensemble de la société québécoise. Pour la CSN, toute fusion de ces organismes doit se faire dans le seul objectif d’assurer une meilleure reconnaissance de ces droits et obligations. C’est là une responsabilité à laquelle le gouvernement ne peut se dérober.