Après avoir dénoncé la composition « irrégulière » du conseil d'administration de l'Université du Québec en Outaouais, le Syndicat des professeures et professeurs de l'UQO (SPUQO), affilié à la CSN, salue la décision de la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, de procéder prochainement au renouvèlement du conseil d'administration de l'université.

Après avoir reçu une mise en demeure à cet effet par le SPUQO-CSN, le cabinet de la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a communiqué sans attendre avec le syndicat afin de démontrer sa volonté de procéder rapidement à la nomination de nouveaux membres. « La ministre a compris notre intervention et nous assure que le conseil d’administration de l’UQO sera renouvelé » affirme la présidente du Syndicat des professeures et professeurs de l’UQO (SPUQO), Stéphanie Demers. Selon le cabinet de la ministre, il s’agit maintenant de trouver un moment à l’ordre du jour du conseil des ministres afin d’entériner les nominations, ce qui demeure une question de jours ou de semaines.

La Loi sur l’Université du Québec prévoit que les personnes nommées par le gouvernement au conseil d’administration le sont pour un mandat de trois ans et que le mandat ne peut être renouvelé qu’une seule fois. Or, à l’heure actuelle, quatre membres du Conseil d’administration ayant complété leur deuxième mandat continuent pourtant de siéger. Les démarches entreprises par le SPUQO-CSN auprès de la ministre semblent avoir fait débloquer le dossier.