À l'occasion de son conseil fédéral du 7 novembre regroupant notamment plusieurs professeurs du réseau universitaire, la FP-CSN a adopté à l'unanimité une résolution visant à condamner les agissements du nouveau gouvernement Bolsonaro, dont ceux touchant le secteur universitaire, et à exprimer sa solidarité avec le corps professoral du Brésil, visé par des attaques sans précédent.

La résolution se lit comme suit:

Attendu l’élection d’un gouvernement répressif, misogyne, homophobe et raciste au Brésil;

Attendu les atteintes opérées par ce gouvernement aux droits de la personne et aux libertés civiles, particulièrement les droits et libertés des femmes, des communautés racisées et des communautés LGBTQ

Attendu l’invasion de 20 universités brésilienne par la police militaire, la confiscation de matériel pédagogique, la suppression de la liberté académique, d’expression et politique des professeures et professeurs;

Attendu l’appel de membres du nouveau gouvernement aux étudiantes et étudiants de dénoncer les professeures et professeurs qui critiqueraient le gouvernement Bolsonaro;

Il est proposé:

De dénoncer les atteintes aux droits de la personne et aux libertés civiles de toutes les Brésiliennes et tous les Brésiliens;

D’affirmer l’appui solidaire de la FP aux membres de la société civile brésilienne dans leur lutte contre la répression opérée par le gouvernement Bolsonaro;

De dénoncer les atteintes à la liberté universitaire;

D’affirmer l’appui solidaire de la FP aux professeures et professeurs, ainsi qu’à tous les membres des communautés universitaires brésiliennes.