Les délégué-es de la FP-CSN ont adopté une résolution réaffirmant le caractère public du réseau de l’Université du Québec et réclamé un financement adéquat.

Cette résolution réaffirme celle adoptée lors du congrès de mai 2018, alors que les délégué-es de la FP-CSN ont célébré les 50 ans réseau de l’Université du Québec. Celle-ci visait notamment à souligner l’importance, les fondements et les réalisations du réseau, mais aussi les enjeux qui le guettent dans le contexte de marchandisation de l’enseignement supérieur et de la montée de la nouvelle gestion publique. La nouvelle résolution adoptée le 7 novembre visant à appuyer et à concrétiser la volonté du congrès se lit comme suit:

Considérant la volonté affirmée par le Congrès en mai 2018 de défendre l’accessibilité aux études universitaires et l’ouverture sur le milieu qui ont présidé à la création du réseau de l’UQ ainsi que le rôle essentiel des constituantes du réseau de l’UQ pour le développement des régions;

Considérant l’élection récente d’un gouvernement de la Coalition avenir Québec et des choix qui ont été effectués de confier la responsabilité de l’enseignement supérieur au ministère de l’Éducation et la recherche au ministère de l’Économie et de l’Innovation;

Considérant les défis que la configuration politique pose pour les constituantes, instituts et écoles du réseau en ce qui a trait :

  • au financement du fonctionnement et des infrastructures;
  • au financement de la recherche;
  • à l’administration, à l’autonomie universitaire et à la liberté académique;

Considérant que les professeures et professeurs qui travaillent au sein des constituantes, instituts et écoles du réseau sont les porteurs de la mission d’enseignement et de recherche et qu’elles et ils subissent les conséquences du sous-financement et de la montée du discours de la performance;

Il est proposé

Que la Fédération des professionèles, avec l’appui de la CSN, s’engage à :

  • supporter les initiatives suivantes :
    • une étude sur la santé mentale des professeures et professeurs et sur le harcèlement psychologique dans les constituantes, instituts et écoles du réseau;
    • une enquête visant à documenter l’autonomie que peuvent exercer les professeures et professeurs des constituantes, instituts et écoles du réseau sur chacun des volets de la fonction professorale;
    • une enquête visant à réaliser un portrait de la composition des conseils d’administration des constituantes, instituts et écoles du réseau, de leurs modes de fonctionnement et de leur imputabilité;
  • réaffirmer la fonction professorale dans l’ensemble de ses volets comme pilier fondamental de la mission universitaire.