/ Dossiers /

Condition féminine

Dominique Pallanca est responsable du dossier politique de la condition féminine.

Dominique Pallanca est responsable du dossier politique de la condition féminine.

Le 39e Congrès a créé un nouveau dossier politique, celui de la condition féminine, qui succède ainsi au comité de la condition féminine. Les objectifs de ce dossier sont les suivants:

  • Soutenir les militantes engagées dans la cause des femmes.
  • Encourager et susciter la nomination d’une personne responsable de la condition féminine dans les syndicats.
  • Participer à la lutte des femmes en diffusant de l’information ainsi qu’en entreprenant des luttes sur les revendications particulières des femmes.
  • Participer aux rencontres de la coordination de la condition féminine à la CSN.
  • Diffuser les campagnes de la CSN sur la condition féminine
  • Faire valoir la position FP en matière de condition féminine.

Soulignons que le comité de la condition féminine de la FP a été un précurseur dans certains dossiers de la condition féminine.

Ainsi, l’un de ses syndicats affiliés, le SPPASQ (aujourd’hui le STEPSQ), a été le premier, en 1978, à lancer le débat sur l’équité salariale dans le secteur public, en montant un dossier sur la discrimination salariale faite aux bibliothécaires, diététistes, ergothérapeutes et physiothérapeutes.

Le comité de la condition féminine de la FP a aussi été l’un des premiers à documenter la violence psychologique au travail. Une recherche, réalisée en 1993, a permis d’introduire une clause dans les conventions collectives du secteur de la santé et des services sociaux prévoyant pour les parties locales l’obligation de convenir d’une politique pour contrer cette violence dans les établissements.

Lors du 39e Congrès, la FP a reçu une chercheure de l’IRIS, Eve-Lyne Couturier, qui a fait une présentation sur le sujet de l’impact des mesures d’austérité sur les femmes.