/ À propos /

Structure organisationnelle

Des syndicats autonomes

Chaque syndicat affilié à la Fédération des professionnèles – CSN est autonome et possède son certificat d’accréditation. C’est ce qui assure l’existence légale du syndicat et son droit de négocier une convention collective.

Les professionnèles et les techniciens et techniciennes à la CSN

Les syndicats affiliés à la FP se regroupent sur une base professionnelle à travers différentes instances (congrès, conseil fédéral, comité exécutif); ils participent également à la vie de la CSN par voie de délégation. Qui plus est, comme tous les syndicats de la CSN, les syndicats de la FP sont également regroupés sur une base régionale : la CSN a divisé le Québec en treize conseils centraux, conformément à la division administrative du Québec, et tous les syndicats membres de la fédération participent à l’un des conseils centraux (congrès, assemblée générale, comités, exécutif).

Une fédération près de ses membres

La FP est une fédération près de ses membres. Son fonctionnement est démocratique et souple. On y favorise la participation des membres, notamment au sein des différents comités et à travers différentes instances qui décident des orientations et des priorités de la fédération.

Le congrès

Le congrès a lieu tous les trois ans. Il est l’instance suprême de la fédération; il prend les décisions politiques et donne toutes les directives relatives à la bonne marche de la fédération. Les comités de la fédération y font rapport, le budget y est adopté et on y élit les membres de l’exécutif et des différents comités ainsi que les responsables de dossiers politiques. Il est un lieu privilégié de rencontre des délégués pour traiter des sujets qui les préoccupent. Le congrès est aussi un lieu important de formation et d’analyse. En plus des congrès réguliers, la fédération tient, lorsque c’est nécessaire, des congrès thématiques.

Le conseil fédéral

Le conseil fédéral de la FP réunit les personnes déléguées des syndicats afin de voir à la réalisation des mandats votés par le congrès. On y discute également des problématiques professionnelles sectorielles qui justifient des représentations politiques. Il y a environ deux conseils fédéraux par année.

Des conseils fédéraux sectoriels peuvent aussi être convoqués pour le secteur public, pour le secteur de la santé et des services sociaux, pour le secteur communautaire et de l’économie sociale ou pour le secteur des médecines non conventionnelles sur des questions touchant des dossiers particuliers.

Le comité exécutif

Le comité exécutif assume la direction de la fédération et voit à l’exécution des mandats que lui confient le congrès et le conseil fédéral. Il est composé de cinq membres: une présidence, une vice-présidence, une vice-présidence du secteur universitaire, une trésorerie et un secrétariat général.

Les responsables de dossiers politiques

Afin de mettre en oeuvre les propositions adoptées en Congrès, la FP s’est dotée de responsables pour les dossiers politiques suivants:

  • organisation du travail
  • planification de la main-d’oeuvre
  • conciliation famille-travail
  • développement durable
  • santé et sécurité au travail
  • médecines non conventionnelles
  • communautaire et économie sociale
  • condition féminine

Les comités

Selon les besoins, des comités sont aussi mis sur pied pour travailler sur des questions spécifiques. Ces comités peuvent être statutaires ou ad hoc. Ils constituent des lieux de travail efficaces, élargissent la participation et font appel à l’expertise des membres.

Parmi les comités statutaires, le comité de surveillance des finances est composé de trois membres, élus au congrès. Son rôle est de surveiller les finances de la fédération et de faire les recommandations qu’il juge utiles à l’exécutif, au conseil fédéral et au congrès.