/ Santé et services sociaux /

Laboratoires

Récemment, le verdict est tombé et nos inquiétudes se sont donc confirmées pour le personnel des laboratoires : les technologistes médicaux de partout au Québec ont appris que les services de laboratoire seront centralisés et que des emplois et une précieuse expertise seront perdus dans le cadre du projet Optilab.

Les coupes touchent toutes les catégories d’emplois et tournent autour de réductions de 20 % des heures travaillées, qui se traduiront soit par des coupes de postes, soit par des suppressions de postes occasionnels, des compressions d’heures directes ou encore par de l’attrition. Le gouvernement souhaite parvenir à compléter cette centralisation sur une période d’au plus cinq ans.

La FP et la CSN ont dénoncé à plusieurs reprises ce projet odieux et dangereux qui risque de mettre en péril la santé de la population. Les échantillons prélevés auront à parcourir des distances considérables, sans compter le trafic sur les routes, les travaux de construction, les intempéries, etc.

La CSN demeure proactive dans ce dossier et elle est la seule organisation syndicale à avoir un comité sur la main-d’œuvre en technologie médicale afin de discuter de ces changements. Nous demandons au gouvernement d’imposer un moratoire sur Optilab, d’appliquer la lettre d’entente et de rencontrer la CSN dans les plus brefs délais pour discuter de cette réorganisation.

Pour consulter les fiches des différents titres d’emploi dans le secteur des laboratoires, consultez la colonne de droite. 

Louis-Jean Cormier, technologiste médical? from la CSN on Vimeo.